HGC-Logo

Parquet

  • Parkett1
  • Parkett2
  • Parkett3
  • Parkett4
  • Parkett5
  • Parkett6
  • Parkett7
  • Parkett8
  • Parkett9
  • Parkett10

Quand on opte pour du parquet, on mise forcément sur un revêtement de sol naturel, de qualité et de longue durée, quel que soit le type de bois que l’on choisit. Le parquet est un produit classique et intemporel, qui valorise n’importe quel espace grâce aux différents matériaux et aux nombreux types de pose.

La nature, partie intégrante du parquet

Aujourd’hui, même les spécialistes éprouvent des difficultés à distinguer les imitations de bois de parquets de qualité. Et pourtant, les différences sont évidentes: il suffit de marcher pieds nus sur le parquet pour ressentir aussitôt une agréable et moelleuse chaleur qu’un plancher en stratifié en plastique ne peut pas reproduire. Le parquet est naturellement antistatique et n’attire par conséquent pas la saleté, ce que les personnes allergiques notamment apprécient grandement. De plus, les planchers en bois sont antibactériens, respirants, et assurent un climat intérieur de qualité. Tout sol en bois a un caractère unique et reflète toute la variété de la nature déclinée en diverses teintes, veinures et structures.

Longue vie et grande capacité de résistance

Un sol en parquet est en principe toujours robuste et peut si besoin être poncé et retraité par des spécialistes. Même de petits endommagements tels que des rayures et des impacts peuvent être corrigés à cet occasion. Le parquet devient ainsi un revêtement de sol durable pour plusieurs générations.

Parquet à 2 couches

Le parquet à 2 couches se compose d’une couche d’usure et d’un contreparement. La couche d’usure a une épaisseur de 4 à 6 mm en bois massif. Le contreparement est soit en bois d’épicéa massif, en contreplaqué ou constitué d’un panneau de fibres. Le parquet à deux couches est toujours collé sur toute la surface d’un support plat et résistant. Normalement, la surface du parquet à 2 couches est traitée (parquet huilé ou vernis) en usine, mais le parquet peut également être posé brut ou avant ponçage. Dans ce deuxième cas, le traitement final est donc réalisé après la pose.
Le parquet à 2 couches est souvent utilisé comme revêtement pour les expositions ou pour les pièces équipées de chauffage au sol. Grâce au type de pose et à sa structure, il conduit mieux la chaleur au sol qu’un parquet à 3 couches.

Parquet à 3 couches

Le parquet à 3 couches se compose d’une épaisse couche d’usure d’env. 4 mm, d’une couche intermédiaire en pin massif et d’une troisième couche, le contreparement. Cette composition permet de poser le parquet «de manière flottante» (non collé au sol). Les éléments du parquet sont reliés entre eux par des rainures et languettes. Pour ce faire, il existe deux systèmes: «l’assemblage par clic» ou l’assemblage en rainure et languette. Pour séparer le parquet du sol, du rembourrage est utilisé. Normalement, la surface du parquet à 3 couches est traitée (parquet huilé ou vernis) en usine. Le parquet à 3 couches n’est pas nécessairement posé sur des sols plats, il est de ce fait particulièrement adapté pour les rénovations.

Déclaration bois

Nom scientifique sous

www.declaration-du-bois.ch

Répertoire des pays

www.ezv.admin.ch

Parquet plaqué

Le parquet plaqué constitue un compromis entre un parquet à plusieurs couches et un stratifié. Du point de vue de la pose, il s’apparente beaucoup au stratifié; en revanche la couche supérieure n’est pas en plastique, mais en bois véritable. Toutefois, à la différence du parquet à plusieurs couches, cette couche est extrêmement fine. Grâce à sa petite partie en bois véritable, le parquet plaqué présente l’avantage de rendre abordable les types de bois plus nobles et plus onéreux. Cependant, la très fine couche de bois (env. 1 mm) ne peut être poncée, les dégâts sont donc difficiles à enlever.

Revêtement en liège

Les revêtements en liège sont composés d’écorces de liège broyées. En fonction du fabricant, un support et/ou une couche de finition peuvent y être ajoutés. Les sols en liège séduisent surtout par leur élasticité: ils atténuent les bruits de pas et soulagent la colonne vertébrale et les chevilles. Les revêtements en liège sont souvent posés et collés sous forme de carreaux. Désormais, des produits en rainures et languettes pour une pose flottante sont également disponibles. Les revêtements en liège peuvent aussi être utilisés comme base pour d’autres revêtements comme le vinyle ou le stratifié afin de combiner les propriétés des différents matériaux.

Lamparquet

Le lamparquet est en bois massif, il est cependant plus fin que le parquet massif. Il ne dispose par ailleurs d’aucun raccordement latéral. Il doit cependant être obligatoirement posé, ou le cas échéant collé, sur un sol plat et porteur.

Parquet massif

Les lattes (planches) d’un parquet massif sont composées d’un morceau de bois massif. Elles sont séchées industriellement et sont souvent pourvues de rainures et de languettes. Les lattes en bois massif sont clouées ou vissées dans la languette sur le sol; dans certains cas, elles sont aussi collées. Le parquet massif peut être rectifié de nombreuses fois grâce à sa couche utile. Il faut veiller à ce que les sols en bois massif gonflent (été) et s’affaissent (période de chauffage), ce qui donne lieu à l’apparition de fissures. Cela fait partie du charme du parquet massif. Généralement, le parquet massif est posé, puis poncé et huilé. Cependant, il existe aussi sur le marché des parquets massifs traités avant la pose.

Effet optique des types de pose sur la surface de la pièce

Plus longue

Englisch_Parkett_längs

Plus large

Englisch_Parkett

Neutre

mosaikartig_schachbrett_1

Parquet marqueté

Pour le parquet marqueté, les motifs sont déjà préfabriqués en unité de pose et mis ensemble sous forme de plaque. Les plaques finies sont ensuite assemblées sur le sol du chantier. Le parquet marqueté peut être en bois massif ou se composer d’une plaque-support avec une couche utile (min. 5 mm).

Méthodes de pose pour parquet

Pose anglaise

Pose anglaise

Les lames de même longueur sont posées de sorte que, une rangée sur deux, les chants se retrouvent alignés. Classique, le motif rappelle un mur de briques.

Plancher de bateau / pose irrégulière

Plancher de bateau / pose irrégulière

Les lames sont posées en continu. Cela crée une image irrégulière, sans qu’aucun motif ne soit reconnaissable.

Diagonale

Diagonale

Les lames sont posées selon l’angle souhaité par rapport aux murs. La méthode de pose des lames est libre.

Pose en chevrons

Pose en chevrons

Les lames de même longueur sont posées dans un angle de 45 ° l'une par rapport à l'autre. Pour créer un motif en chevrons, on peut également superposer 2 ou 3 lames en parallèle.

Mosaïque / dés / damier

Mosaïque / dés / damier

Un nombre répétitif de petites lames de même longueur sont assemblées pour former un carré. Le prochain carré est ensuite systématiquement pivoté de 45°. Cela crée un motif en damier.

Parallèle / suédois

Parallèle / suédois

Les petites lames de même longueur sont alignées. Il en résulte un motif géométrique vivant.

Modèle de tresses

Modèle de tresses

Des lames de différentes longueurs sont posées à angle droit pour créer un motif évoquant des formes tressées. Les types de tressage peut être très variés.

Frises / parquets à panneaux

Frises / parquets à panneaux

On cherche ici à mettre en forme des carreaux dans un modèle géométrique qui reproduit des panneaux.
La mise en œuvre d’un tel parquet ne souffre d’aucunes limites. Dans de nombreux cas, différentes essences de bois sont combinées, conférant à l’ensemble une optique particulièrement agréable.

Quand un revêtement doit-il être remplacé?

La durée de vie d’un revêtement dépend beaucoup de sa nature et de sa sollicitation. Le tableau paritaire des durées de vie, réalisé par la Société suisse des propriétaires fonciers (HEV) et par l’Association des locataires de Suisse alémanique (MV), fournit quelques points de repères à ce propos: